L’homme sans âge.

Comment faire de la métaphysique sur l’origine du langage? En passant par le fantastique bien sur! Et sur ce point je trouve cette oeuvre très réussi. Francis Ford Coppola nous propose un très beau film. Traité d’un tel sujet, en général conscrit aux université où l’on enseigne les travaux de Mircéa Eliade, n’est pas facile. Certes certain spectateur pourrons trouver des longueur, mais dans l’ensemble l’intrigue , même intellectualisé, reste prenante.

Seul le genre fantastique permet de voyager dans les concept et les idées tout en s’inscrivant dans quelque chose de palpable, dont peut faire l’expérience. Ce film en est une bonne illustration me semble-t-il.

Publicités
Published in: on novembre 22, 2007 at 1:08  Laisser un commentaire  

The URI to TrackBack this entry is: https://fredericsierra.wordpress.com/2007/11/22/lhomme-sans-age/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :